Sans titre (carte de Rome imaginaire), 2013

Peinture acrylique sur panneaux de bois,

540 x 120 cm

 

​Communiqué de presse.



Le thème de la manifestation renvoie au mythe fondateur de Rome et à sa figure emblématique, La Louve du Capitole. La proposition d’Alexandre Gilibert, intitulée R&R, fait référence aux jumeaux de l'histoire romaine, Remus et Romulus, et par conséquent, à la question de la gémellité. Le dispositif qu’il propose permet une lecture double du texte du poète Joachim du Bellay, reprenant sans l'illustrer, l'idée de "Vision" contenu dans les poèmes de l'auteur français. Ainsi cette double vision du passage extrait du poème propose une lecture du texte grâce à un miroir disposé en diptyque du sonnet. Un gaufrage du texte à l'envers est simultanément reflété dans un miroir de la même dimension. Cette empreinte fonctionne elle-même comme un double, un duplicata, mais aussi comme une trace laissée à la surface du papier, pour mieux exprimer le passage du temps ainsi que la valeur pérenne du mythe. 

Parallèlement à cette citation détournée, L’artiste installe dans le choeur de la chapelle Saint Hyppolyte, une carte de Rome imaginaire. L’espace de la ville ainsi représenté évoque à la fois la ville antique et la Rome contemporaine. La lecture panoramique du plan, suit le tracé sur des planches de bois aux formes et aux couleurs hétérogènes qui s’inscrivent dans l’espace de la chapelle de façon fragmentaire, posé à même le muret qui entoure l’abside. Ici, la vision urbaine se dilate, s’étire, exprimant à la fois la durée et la métamorphose de l’espace architectural au fil du temps.

Dans le cadre de l’événement Populaire d’Art Contemporain à Loupian
Entre Chien et Loup

 

#2ère édition - les 25 et 26 mai 2013
+ exposition à la Chapelle et à L’espace o25rjj jusqu’au 16 juin 2013